rubriques de partages de nos membres


Pour partager avec tous les membres, votre expérience, vous pouvez nous adresser  votre avis ou commentaires sur un livre, un tour, un DVD ...


Coup de cœur livresque du mois

10/04/18

ILLUSIONNISME ET MAGIE de Stefan Alzaris publié en 1999 dans la collection DOMINOS/Flammarion.


Un ouvrage qui devrait être en bonne place dans la bibliothèque du magicien car il livre des réponses intelligentes et argumentées aux questions que nous nous posons.

Voici quelques points qui ont retenus mon attention.

- L'auteur nous fait un distinguo sémantique entre prestidigitation (en rapport avec l'habileté manuelle à faire croire), illusionnisme (la manipulation des sens et le jeu des apparences) et considère la magie comme plus onirique, plus poétique et d'une charge émotionnelle plus vaste.

- A la question : Y a un truc ? Le public ignore souvent que pour créer des effets magiques il y a plusieurs trucs. « Jouer au magicien consiste à créer une atmosphère magique, faire basculer le spectateur l'autre coté du miroir et le transporter au pays des merveilles. Créer la féerie et l'émotion n'est pas seulement une affaire d’agilité manuelle ou de détournement d'attention. » « L'apparente simplicité et facilité avec laquelle l'artiste produit des effets magiques occulte en réalité un processus complexe de mise en œuvre, un cheminement où toute chose participe à l'ensemble et contribue à créer l'effet magique. » [P.41] Et j'ajouterai que le vrai secret du magicien n'est pas tant sa capacité à nous montrer qu'une partie de l'iceberg en nous cachant ce qu'il ne faut surtout pas voir qu'à nous faire partager son émerveillement pour la beauté du paysage présenté.

- Quelles sont les formes de création en magie ? L'auteur nous informe que : « dans l'acte de création magique les voies sont innombrables ! La création et l'innovation peuvent se produire à différents niveaux : création d'objets et d'accessoires, de techniques, de gestes, de concepts et de principes, de mises en scène et de présentations, de textes et d'histoires, de relations et de situations...La création peut aussi s'exprimer dans l'adaptation, dans la personnalisation d'un effet existant. » [p.42] A cette liste déjà bien complète je me permets de faire remarquer que dans nos clubs nous sous-estimons trop souvent le travail de création de textes appropriés aux publics rencontrés, en particulier en magie pour enfant où l'histoire tient un rôle primordial.

- Que faut-il posséder pour être un magicien ? L'auteur s'appuie sur l'analyse de Juan Tamariz « Les cinq points magiques » à savoir qu'en plus d'une parfaite maîtrise de son art, il faut chez l'artiste « une capacité à produire une atmosphère de mystère en réalisant ce qui est apparemment impossible, et la capacité de communication. » [p.45] En effet, je crois que n'importe quel tour de magie, qu'il soit simple ou complexe dans sa mise en œuvre, doit être théâtralisé, joué ou interprété avec la puissance du mystère, de la comédie ou encore du ludique afin que le public rentre en communion avec l'impossible et la personnalité de l'artiste. Cette alchimie est indispensable dans le cheminement magique.

- Qu'est ce qu'une expérience magique ? Voilà une bonne question que pose l'auteur. Et là c'est subtil dans le sens ou quand nous élaborons des effets de magie qui semblent impossibles nous devrions toujours imaginer vers « quelles sensations et émotions magiques » nous voulons emmener le public. « Suivant l'intensité et la profondeur de ce vécu, on pourra parler d'une simple anecdote divertissante ou d'une véritable expérience magique. » [p.56] En cela un tour de magie comme nous le concevons doit être vécu comme une expérience magique à laquelle le public va participer. Et l'auteur nous donne deux exemples : Le close-up et la magie de salon. « Le close-up cette magie de la proximité et du dialogue, provoque la rencontre. » [p.56] Il y a dans le close-up des échanges impromptus et inattendus parfois. Elle s'oppose à « La magie de scène,...[qui] relègue le spectateur au statut d'observateur; son rôle est passif. » Quant à la magie de salon elle se rapproche des conditions du close-up, par la proximité du public, la suppression de lignes invisibles et le fait que « magicien et spectateurs interagissent. » C'est une magie intimiste et souvent recherchée, que celle pratiquée pour une réunion de famille ou d'un anniversaire d'enfant où l'expérience magique naît « de la relation personnalisée du magicien avec le spectateur qui devient cocréateur de l'effet ».

- Magie et Enfance ? L'auteur rappelle que la magie s'adresse avant tout à l'enfant qui sommeille en chacun de nous, En effet, « la magie fait appel à notre don naïf d'émerveillement et à notre sens du mystère des choses, qualités particulièrement présentes chez les enfants. » Qu'est-ce qui fait que les enfants adorent la magie et le magicien ? Chez le jeune enfant il est normal qu'un objet apparaisse ou disparaisse sous le charme d'une baguette magique, en cela c'est dans la logique du conte et du récit que le magicien s'inscrit depuis la nuit des temps. L'enfant dans sa logique propre et en profonds changements cherchera le comment du pourquoi, fera appel à ses connaissances du moment pour trouver le fameux truc d'où la primauté de raconter des histoires abracadabrantes et son cortège de quiproquos, de gags répétés, de transformations colorées, afin d'embarquer le jeune public dans une expérience de magie ludique et féerique. En cela, Stefan Alzaris a raison quand il écrit : « dans la magie pour enfants, l'effet magique n'est qu'un prétexte pour construire un scénario amusant, divertissant, étonnant. » et voit juste en disant que « Chez l'enfant, le ludique prévaut sur la magie ». C'est absolument essentiel en magie pour enfants de ne pas considérer le public comme enfantin, d'avoir le ressort d'inventer une magie vivante, amusante et rigolote, adaptative aux tranches d'âges. Dans cette discipline, l'essentiel du travail devrait, selon mon expérience, porter sur l'écriture d'histoires dans lesquelles la magie rend possible le récit magique.


Voilà  déjà deux heures passées à écrire cet article avec la compagnie de ce livre dont je rappelle le titre : ILLUSIONNISME ET MAGIE de Stefan Alzaris. C'est une véritable mine d'or de réflexions et pensées sur notre métier d'enchanteurs.

Faites-moi part de vos remarques, expériences et que vive la magie.


Magicordialement

Jean-luc Melkior

Tél. : 06 70 28 32 00

www.magie-prod.com